Starbucks Tribal Knowledge

To follow up on Seth Godin’s Tribes book that I have just finished , here is a great presentation on branding. It describes in a few very well designed slides how the mythical Starbucks Coffee company built its brand from scratch by creating a powerful tribes of supporters. The slides are self-explanatory and do reprensent a excellent starting point to anyone trying to leverage on the new marketing tools to build their brand on the Tribes principles. This presentation also complements very well the Infopresse conference (Journée Infopresse360) Seth gave last week in Montreal.

If you want to live and breathe the Starbucks experience without leaving your screen, you can follow them on Twitter here.

To complement, I recommend you this interview with Seth Godin with LesAffaires. The interview is done in English but there are French subtitles. He basically sums up the Tribes principles and highlights why it’s important for organizations to build their tribes to sustain.

http://www.lesaffaires.com/article/0/gestion–strategie/2009-04-23/492269/la-recette-marketing-de-seth-godin.fr.html

Enjoy!

Carey Price ou l’art du mauvais branding personnel

Un billet léger du vendredi sur mon bon ami Carey Price.

Nos Canadiens se sont fait éliminés ce mercredi par les méchants Bruins. Depuis cette triste soirée, on cherche des coupables. On en parle sur plein de blogues dont celui de Pat Lagacé. Pourquoi, en cette année de centenaire de la Sainte-Flanelle, une telle humiliation? Surtout après une première moitié de saison sur les chapeaux de roues. On blâme les blessés, Bob Gainey, l’âge de certains joueurs (soit trop jeunes,soit trop vieux), la mollesse de certains, alouette!

Je ne suis pas en mesure de jouer les gérants d’estrade mais je voudrais attirer votre attention sur deux occasions que Carey Price a ratées d’améliorer son image de marque (et celle du Canadien pris globalement) auprès des partisans du Canadiens. On s’entend que l’hiver a pas été facile pour le ti-gars hein? Il parait que quand il jouait au docteur avec les petites filles, ça se terminait pas toujours bien… Ce sont les rumeurs qui courent.

En somme, il avait une pente à remonter dans l’estime du public et ce même si l’organisation du Canadien s’est évertuée à le proteger et à le couvrir. Et c’est là que je trouve que le Canadien devrait tenir les cordeaux un peu plus serré avec ses recrues. Après tout le branding du Canadien inclue en quelque sorte la somme des brandings individuels de chacun de ses joueurs, non?

Premier exemple

Le beau Carey, malgré son jeune âge, aurait dû laisser faire les gestes à la Patrick Roy lors du quatrième match et se concentrer sur sa game.

Un petit video pour vous rappeller les événements.

Et côté gestion de branding, quand le coach est en plus le directeur général, il me semble que la décision aurait été facile à prendre: On met Halak en troisième. Tu envoies un message clair à tes fans que l’organisation passe avant les joueurs pris individuellement. Mais surtout, que ces gestes envers les fans ne sont pas tolérés et que l’Organisation respecte ses fans et que c’est ce qu’ils ont de plus important. Plus que la défaite en 4 matchs.

Deuxième exemple, le lendemain

Un beau moment de communication avec les médias. Le boy arrive avec sa calotte. On ne lui voit pas les yeux. La nonchalance incarnée. Il se perd en explications qui ne tiennent pas la route à propos de la défaite, de la série et de ses gestes de la veille.

Oui il est jeune et immature. Je peux comprendre cela mais entourez-les. Coachez-le. C’est l’image du CH après tout. C’est le Centenaire…

Gros spécial sur la crémation. Intéressés?

Depuis quelques jours, j’aperçois cette affiche en me rendant au travail chaque matin. La première fois, je pensais avoir mal vu. J’ai tellement trouvé ca bizarre que j’ai décidé d’arrêter et de regarder de plus près. J’ai pris cette photo avec mon BlackBerry.

cremation-a-7951

Bienvenue au Centre National de Crémation Harmonia de St-Apollinaire.

Ca ne sonne pas weird dans vos oreilles un centre « national » de crémation sur le bord de la 20 à St-Apollinaire…On ne parle pas d’un « Paint Shop » pour votre bazou ici mais bien de l’endroit où votre dépouille connaitra ses derniers instants avant d’être carbonisée!

Au moins, ca l’air prrropre vu de l’extérieur! Remarquez que je n’ai pas une grande expertise dans l’industrie de la mort mais en tant que consommateur potentiel, il me semble qu’il y aurait moyen de rendre cela un ti peu plus attrayant. Anyway, ce n’est pas le but de ce billet!

J’aimerais utiliser cet exemple pour soulever des éléments de la stratégie marketing de cette entreprise de crémation qui m’apparaissent bizarres:

  1. Je me rappelle d’une chose de mon cours de commerce de détail à l’université soit qu’il y 3 règles en matière de commerce de détail: location, location, location (en francais: emplacement, emplacement, emplacement). Dans le cas d’un centre « national » de crémation, il me semble que d’avoir pignon sur rue en plein milieu d’un champ sur le bord de la 2o (à côté d’une shop de cercueils ce qui n’est sans doute pas un hasard!) ne m’apparait pas comme étant la stratégie optimale.
  2. L’utilisation et l’affichage  d’un prix promotionnel ne cadre pas avec la nature de l’entreprise. On parle de crémation ici, pas de soute de ski-doo. La crémation est un exemple parfait d’un produit pour lequel le consommateur n’a aucune référence de prix en tête. Mettons que c’est pas trop le genre d’affaire que tu magasines souvent. En plus, peut-être que je me trompe (si un spécialiste de cette industrie veut bien m’éclairer, bienvenue!) mais je ne crois pas que le prix arrive en premier dans les critères de sélection en matière de fin de vie sur terre. Je crois que de positionner son offre sur le prix plutôt que sur d’autres attributs plus nobles, pour un produit comme la crémation (comme la qualité du service, le respect, la dignité, etc), vient diminuer l’attrait de cette entreprise Vs ses concurrents et les autres alternatives disponibles pour disposer de sa dépouille. C’est bien beau 795$ pour une crémation immédiate mais la majorité des consommateurs ne savent pas à quoi comparer ce prix. Ils ne savent donc pas si c’est un deal ou non.
  3. Confusion au niveau du branding. Si vous regardez la façade attentivement, vous constaterez qu’on y trouve, à travers les quelques mots qui s’y retrouvent, 2 marques de commerce. Harmonia et Fénix, crémation immédiate. C’est pas clair.
  4. Pas de call-to-action clair. Mettons que je suis sur le point de mourir et que je jongle avec l’idée de me faire « crémer » ou « crémater », je sais pu trop. J’ai besoin de crémation là là. Je vois cette affiche en passant sur la 20. Qu’est-ce que je fais si je veux en savoir plus sur la crémation? Eh bien j’appelle, hein? Le # de téléphone est enfoui dans la neige depuis que l’affiche a été installée…. Sortez votre pelle et/ou attendez qu’ils la pelletent. Ralentissez sur la 20, demandez à votre conjoint de prendre le# 1-800 en note.
  5. Pas d’info sur la promo et mauvais référencement sur Google. Ok, mettons que cette affiche a attiré votre attention en passant devant.  Vous n’êtes pas à l’article de la mort mais ils ont su piquer votre curiosité avec cette histoire de crémation immédiate à 795$. Vous désirez en connaitre plus en vue de mieux planifier vos affaires et prendre une décision éclairée de votre vivant pour ne pas laisser vos proches dans le néant au cas où la mort frapperait. Que faîtes-vous? Eh bien oui, comme beaucoup de consommateurs, vous allez voir ce que Mr.Google en pense. Ok, vous avez retenu le mot « Harmonia ». Allons voir ce qui sort en tapant Harmonia.

harmonia-accueil

Super. Vous arrivez sur un site de services funéraires. Jusqu’ici ca va.

Par contre, n’essayez pas de trouver quelconque référence à la crémation immédiate @795$ sur leur site. Rien. Nada. Décu hein? 😉

Vous pouvez par contre vous informer sur leurs services. C’est pas l’expérience de magasinage web du siècle mais bon, c’est informationel et clean.

Là où ca se gâte, c’est si vous avez retenu le nom « Fénix »  ou « Crémation immédiate » et que vous tapochez cela dans Google, omme dirait Théo, Bonne Chan. Absolument rien dans Google… Même en tapant fenix seul avec ou sans accent et même « crémation immédiate » (qui semble être leur attribut distinctif). Rien. On reste donc sur notre appétit et on abandonne le projet. 😉

Mis à part de vous faire sourire un peu, le but de ce billet vise à faire prendre conscience que parfois en marketing, on pense bien faire, mais que dans les faits, nos actions ne donnent absolument rien. Pourquoi ne pas avoir pris un petit moment de réflexion avant de placarder cette grosse affiche en avant d’une entreprise funéraire? Un peu de gros bon sens aurait suffit à rendre ces dollars marketing beaucoup plus efficaces.

PS: Pour ceux qui souhaitent obtenir des détails sur le centre national de crémation de St-Apollinaire, vous pouvez les rejoindre au 488-881-9797.

Pour Hommes seulement.

Pub Goldstar 1

Pub Goldstar 1

Non, non, je ne vous parlerez pas de la teinture pour cheveux quoique je vais bientôt devoir magasiner ça!

Ca brasse pas mal en Israel ces temps-ci, mais c’est de la bière Goldstar brassée en Israel dont je veux vous parler.  Je ne tiens pas un blogue de politique après tout mais bien un blogue de marketing….

Dans les agences de pub de Mourial , on s’échange des emails avec des photos de belles campagnes de pub inspirantes puisées partout dans le monde. La campagne « Thank God You’re a Man » s’est fait forwarder à plusieurs reprises au cours des dernières semaines.

Je crois de moins en moins aux bénéfices de la pub traditionnelle à cause de son côté unilatéral qui fait en sorte qu’elle concurrence moins bien les nouveaux medias bi-latéraux. Néanmoins, j’ai toujours eu un penchant pour les belles pubs originales,  bien ciblées et surtout, bien exécutées. Alors voici (Merci du feed Sebas!) , cette pub est visible dans les toilettes des hommes seulement, alors, pour vous mesdames c’est quelque chose que vous ne reverrez jamais dans la vraie vie. Regardez à quel point on peut être méchant avec vous pour vendre de la broue!

Pub GOldstar 2

 Mes amis ingénieurs, amateurs de Flow Charts, vont particulièrement aimer celle ci-haut!

Et finalement, la meilleure, toute en subtilité!

Pub Goldstar 3

Cette publicité a le mérite de faire sourire sa cible alors qu’elle est captive dans les toilettes, probablement en train d’expulser un Goldstar ou une autre marque de bière! La bière est un breuvage de gars et est surtout un produit pour lequel la marque et sa symbolique exercent une influence importante (sinon la seule) sur le choix des consommateurs. De jouer la totale, ultra macho comme Goldstar l’a fait, est une bonne chose pour ne pas passer inapercu dans l’océan des publicités de bière.

À retenir: Si dans votre secteur, la pub est un mal nécessaire, osez être ultra-ciblé , original et à la limite, provocateur. Ca sonne « cucu » mais peu le font réellement (C’est ben plus simple de jouer « safe »). Sinon, passez votre tour et mettez votre argent ailleurs.

Are Trade Shows a Thing of the Past?

It is sad to say that but Trade Shows as we know it (Buyers and vendors physically meeting together at corporate booths in Convention centers), will dissapear. Slowly, but surely, it is a matter of time.  I just can’t tell when exactly. And like for many other old school marketing activities, there is one culprit behind that slow decline: Internet. More specifically, Search Engine Marketing over the internet. Let me explain myself by going through the main reasons why we participate in trade shows:

To Introduce New Products

In the past, industry trade shows represented fixed new product launch windows. Mostly on an annual basis. In the months prior to THE show, there was always a rush in R&D departments to finalize the development of their latest widget not to miss THE opportunity to present it at THE show. This is still true, but to a lesser extent. Now, new products are launched at a faster pace than ever before, and companies can’t no longer wait for trade shows to launch them. Where do they announce their new products first? Yes, on the Internet.

To Do Some Competitive Intelligence or « Reconnaissance »

I used to be responsible for the Business and Market Intelligence function at MAAX and Venmar. Back then, part of of my role was to track and monitor marketing activities, pricing strategies, new product launches from all of our key competitors. In the early 2000s, I would say that 20% of the valuable information could be found over the internet and the remaining 80% was in the hands of our reps, at our customers retail locations or, gathered through spying sessions at major trade shows. Now, I would say, it is quite the opposite. You can easily find most of the valuable information about your competitors over the internet (Specs, pictures, videos and so on). And the interesting part is that you will find an increasing share of unbiased information coming directly from users of your competitive products through online customer reviews or youtube rants about products. Let me tell you that you gotta to invest tons of money in consumer focus groups to obtain the richness of information you can get by reading a few product review on Buzzillions or watching an video customer reviews about your competitive products!

To Create and Maintain Business Relationships

One of the main advantages that will always remain with traditional trade shows is that they represent a wonderful window for all the key people in any given industry to gather and physically meet in one single place and discuss. Yes, this could be done over the internet or over the phone but nothing beats a real hand-shake and a face-to-face meeting. But at what cost? With all the professional networking tools such as Linked In and their group discussion board features, business professionals no longer wait for the annual trade show to discuss together on important matters. They do it live on the internet throughout the year. The nice thing about those written discussion tools: it leaves permanent traces.

To Get Press Coverage

Most trade shows have their Press Centers where trade and mainstream media journalists go to find great stories to diffuse in their papers or other media. Get your act together and prepare a complete press kit including a press release. Have a remarkable story to tell at the show and you might get some coverage if you are lucky. If you do a real good job and your story is original enough, you may have journalists seeking  interviews to get more details about your story and then, you will have greater chances to get your story vehicled.

To Reinforce Your Brand

Trade shows still represent a nice opportunity to do a big splash about a remarkable new product introduction, an important corporate announcement or to communicate intangible benefits about your organization and its products  (i.e. The friendliness and warmth of your company through your staff, your brand personnality through the signage and marketing material you use at your booth and so on).

To me, branding is probably one of the most important element to justify the investments in traditional trade shows. For many SMB, besides your product itself ,that could be seen and touched at your retail locations, trade shows do represent one of the last element of your marketing mix which let your customer literally « touch and feel » your organization. With the  materials, colors, messages, signage, products, POP, the way your staff is dressed, etc, you communicate about YOUR brand.

Therefore, if you decide to participate in traditional trade shows, because that is still the name of the game in your sector, you better do it right and use this opportunity to clearly brand your organization! Be smarter than your competition. Be clear and consistent. Have ONE or TWO clear messages.  Do not try to be everything to everyone.  Execution is key. Do it with a high level of professionalism (in your overall presentation) or… just don’t show up!.

You only have money to pay for your booth space to display a few products? Then, do not show up! It won’t do justice to your company.

This last one  remembers me an experience I had a couple of years ago at the K/BIS show. I was working for a North American leader in the bathroom fixtures and plumbing sector. It was well known in the industry that our financial situation was not very solid and although we always showed up to the KBIS with a nice booth and investing approx. 1/2 million in that show in the prvious years, some executives, decided, with their great marketing mind, that we could skip a year at the K/BIS and not show up….. After a long debate amongst Marketing & Sales Executives and other key executives, they finally agreed that we couldn’t just skip a year, especially with the rumors about our weak financial situation that were spread across our customer base. Therefore, to make sure we would communicate a strong « personalized » message to our key customers about our not-so-bad financial situation, we organized a big VIP party at a nice hotel location in downtown Chicago. It was on invitation only. A real « WOW » evening. With acrobats, sushis, open bar, DJ and some of our key new products showcased. That was an amazing night and our customers really enjoyed it and still remember it… I think! 😉  The only problem with that approach: this wonderful celebration was on Saturday night and the show was opening on Friday morning. You can imagine how much a evening like that can cost so, to save money, and still show some presence on the show floor, we rented a tiny 10’X10′ space (we used to have a 40’X40′ booth) that we loaded with a few LCD flat screen TVs,2 leather sofas and we played corporate videos in loop on the screens. Can you imagine what was the reaction of our customers when they came to see us the first 2 days of the show? It putted us in complete defensive mode. After they’d spent hours to locate our booth (which was lost in the sea of chinese gimmicks importers!), they had only ONE thing to say: « your company is really in a weak financial situation ». Our overall booth presentation was, by our fault, confirming the rumors that were spread about ourselves. It was « talking » silently on our behalf. So even if our sales forces was trying to reinforce the corporate message that we were still strong financially and so on, our marketing actions were not in line with that speech and the message was completely distorted.

In my honest opinion, marketing-wise, we should have just focused on the big evening party or not show up at all on the show floor.

Key takeaway of this post: Internet is redefining how we will do trade shows in the future. So, be prepared. Web sites, blogs, media sites, etc make it possible to find products and services 24 by 7 very easily and in an amazingly convenient way. The younger generations might never have to participate in trade shows in their whole life ;-). Internet is becoming the biggest tradeshow in many sectors. It is open night and day and has a worldwide reach. Depending on your sector, you might have to balance between Internet and traditional trade shows for a few years still. Therefore, if you need to exhibit in your industry trade shows, make sure you do it right or don’t show up and put this hard earned marketing money elsewhere!

FYI, you will find an interesting article on how to maximize the ROI on your trade shows here.