Faites-vous vraiment confiance à vos employés?

Dilbert.com

La transparence, l’authenticité, les conversations en temps réel, etc… Tout plein de beaux concepts qui sont nécessaires au succès d’une entreprise sur les médias sociaux. D’accord. Ca va bien pour en parler dans le « boardroom » mais quand vient le temps de passer à l’action, c’est souvent une autre histoire:

  • « Qu’est-ce qu’on fait si un de nos employés gaffe? »
  • « Légalement,  peut-on se faire poursuivre si un employé communique une fausse information? »
  • « Que faire si un employé divulgue une information confidentielle? »
  • « Que faire s’il parle négativement de la compétition »

Tous ces doutes, ces incertitudes, ces inconforts remontent à la surface quand vient le temps de faire son entrée sur les médias sociaux. Et non, ce n’est pas une « politique encadrante des médias sociaux » qui va tout régler car avant d’être un problème de fausse info ou de risque de poursuite, c’est avant tout une question de confiance et d’imputabilité que nous acceptons ou non de donner à nos employés. Être frileux quand vient le temps d’aborder ces questions peut s’avérer un signe de manque de confiance envers ses employés. Il ne faut pas que les communications corporatives sur les médias sociaux aient l’air télégraphiées par le responsable des relations publiques ou du marketing. La spontanéité doit régner et elle est impossible à faire ressortir si l’employé ne sent pas l’entière confiance de son organisation.

Alors, avant d’embarquer dans le train, posez-vous la question: Faisons-nous réellement confiance à nos employés ou bien c’est juste de la poudre aux yeux?

Publicités

2 réflexions au sujet de « Faites-vous vraiment confiance à vos employés? »

  1. Court mais tres efficace ! Tres bon billet qui permet de recadrer tout le debat actuel… Nous ne parlons pas de technologie mais avant tout de problematiques de comm interne / publique, de management et de RH !!!
    Il est temps que ce type de projet de soient pas de la responsabilite des DSI mais bel et bien des R ou autre direction de la communication…

  2. Comme @eriiic dit, ci-haut, simple et efficace comme billet. En fait, seul le Dilbert aurait probablement suffit 😉

    C’est quand même bien vrai ce que vous dites si vous n’avez pas confiances en vos moyens et que vous ne faites pas plus confiance à vos employés, se lancer sur les médias-sociaux en imposant des règles strictes n’est pas non plus la meilleure solution. Si on vous mentionne que vous avez le droit d’utiliser les réseaux sociaux, mais que vous n’avez pas le droit d’intervenir sur aucun sujet traitant de votre entreprise, à quoi bon nous donner le droit d’y accéder ?

    Que faites-vous des « évangélistes » de votre entreprise et de votre marque (il ne faut pas les oubliés même si eux peuvent intervenir en tout temps et librement) qui prendront part dans un débat et tenterons de défendre du mieux qu’ils peuvent l’entreprise si une situation s’envenime un peu sur le web ?

    Si un employé se permet de parler contre vous ou divulgue de l’information sensible, il serait peut-être temps de rencontrer la ressource en question et de voir avec elle si l’entreprise lui plaît toujours.

    Un employé qui aime son entreprise ne fera pas ce genre d’intervention sur les médias-sociaux et s’il en fait, elle sera positive et de tout cœur car il sera fier d’en faire parti et la défendra / mettra l’heure juste aux pendules, en cas de besoin.

    Merci de m’avoir lu 😉 @+

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s