Précisions additionnelles non-communiquées à propos du vaccin contre le H1N1

syringe2Suite à mon billet à propos de ma position à propos du vaccin contre la grippe A H1N1 et aussi dû au fait que j’entends encore toutes sortes d’histoires de grand-mères qui circulent à propos de ce vaccin, je prends la liberté de partager avec vous quelques informations additionnelles à propos du vaccin. Ces infos proviennent d’un ex-employé de Glaxo Smith Kline (le fabricant du vaccin pour le Québec). Ces détails visent à vous rassurer à propos de ce vaccin. Si je les partage avec vous, c’est que je ne les ai pas vus ailleurs dans les médias traditionnels.

Premièrement, on le sait, le virus H1N1 est facilement transmissible, mais pas pour autant si dangereux. Par contre, il s’attaque plus aux voies respiratoires que l’influenza saisonnière. C’est pourquoi il y a parfois des gens qui se retrouvent aux soins intensifs ou avec des complications.

Pour ceux qui ont peur de l’adjuvant (comme moi avant), voici une rapide description: l’adjuvant qu’on utilise ici est le ASO3, comme
celui en Europe. Il a fait ses preuves. L’adjuvant présente le virus inactivé aux anticorps et accélère la réponse immunitaire.

  • Le vaccin non adjuvanté: composé 100% d’antigènes (virus inactivé).
  • Le vaccin avec adjuvent: composé 40% d’antigènes et 60% d’adjuvent. Très sécure pour les enfants.

Pour ceux qui ont peur du mercure: sachez que c’est de l’éthylmercure qu’on met dans le vaccin en quantités minimes, fabriqué synthétiquement et qui ne s’accumule pas dans le sang, contrairement à celui qu’on mange dans le poisson !

Pour les enfants de 4 ans et moins, 2 doses se donnent: la première protège à 80%, et la deuxième, 21 jours plus tard minimum, élargie la
protection à 95%. Soyez assurés que le vaccin protège bien, à moins que le virus mute et qu’il y ait une autre pandémie plus tard…

Si beaucoup de gens se font vacciner, le virus va mourir de sa belle mort. Yes !

Cela dit, la décision finale vous appartient mais je croyais bon de donner ces détails qui peuvent peut-être influencer certains sceptiques à aller se faire vacciner. J’y suis allé hier avec mes 2 plus jeune. So far, so good…

Sur une note plus humoristique, je vous suggère ce court billet-vidéo qui vous indique comment attraper le H1N1 si vous y tenez…

Note: Merci à mon amour Valérie d’avoir obtenu ces informations afin de prendre une décision éclairée pour notre famille.

MAJ l3 13 novembre 2009:

J’ai récemment recu cet avis d’un médecin de famille envoyé à ses patients par email. Je le partage ici avec vous car il contient lui aussi quelques informations additionnelles par rapport au vaccin et la grippe H1N1. Le Dr Lacombe pratique à Laval.

« En tant que médecin de famille et professionnel spécialisé pour tout ce qui touche votre santé, j’ai étudié la situation actuelle, assisté le 23 octobre 2009 à une demi-journée de formation médicale continue sur le sujet et analysé de façon scientifique la sécurité du vaccin choisi par le gouvernement du Québec.  En voici donc le résumé et recommandations.

Résumé

Le virus de l’influenza (grippe) existe depuis au moins 100 ans sur toute la planète.  Ce virus a la capacité de modifier son apparence pour se reproduire et se propager.  À tous les 10 à 40 ans, il effectue une mutation et un changement majeur.  C’est ce qu’on appelle une souche pandémique.  Il y en a eu en 1917-18 (grippe espagnole : 40 millions de décès) 1957-58 (grippe asiatique : 4 millions de décès) et 1968 (grippe Hong-Kong : 1 million de décès) et il y en a une en 2009.  Le virus A (H1N1) 2009 est identique à celui de 1957-58.  C’est pourquoi les personnes nées avant cette date sont moins à risque car probablement déjà protégées par leur immunité acquise à cette époque.  Le virus est donc moins virulent (dangereux) que celui de 1917-18 mais il est très contagieux (facilement transmissible).  Il est transmissible 24 heures avant le début des premiers symptômes et restera  transmissible pour 7 jours. Il touchera donc une population jeune (15 à 45 ans).  Si vous êtes atteint de l’influenza A (H1N1), vous avez 95% de chances de guérir par les mesures simples à la maison.  Vous avez également 5% de chances de devoir être hospitalisé.  Si vous êtes hospitalisé, vous avez 1% de chance de devoir être admis aux soins intensifs sous respirateur avec risque élevé de décès.  Tout cela, même si au départ vous êtes en excellente santé.  Ce ne sont donc pas seulement les personnes avec maladies chroniques (asthme, mpoc, obésité imc ≥ 40% …) qui seront hospitalisées.  Nous avons des outils efficaces pour vous traiter mais pas à 100%.  Nous avons des antibiotiques (pour des surinfections bactériennes) des respirateurs et des antiviraux (efficaces si administrés dès les 24h à 48h du début de la maladie).  LE MOYEN LE PLUS EFFICACE DE PRÉVENIR LA MALADIE EST DE VOUS FAIRE VACCINER.

Le vaccin est-il sécuritaire?  OUI

J’ai personnellement fait toutes les vérifications nécessaires.  C’est un vaccin fabriqué de la façon habituelle et sécuritaire à quelques différences près :

  1. Durée de fabrication 4 mois car il contient seulement une protection contre la souche A (H1N1).  (Habituellement, 3 souches et 6 mois de préparation).
  1. Il contient un adjuvant AS03.  L’adjuvant sert à stimuler la réponse immunitaire avec une plus faible quantité d’antigènes.  L’avantage est qu’il offre la possibilité d’une meilleure réponse immunitaire.  L’adjuvant est de la vitamine E qui est de l’huile et de l’eau qui permet aux antigènes viraux de se coller sur de grosses gouttes d’huile.  L’antigène devient donc plus facilement reconnaissable par votre organisme qui va par conséquent développer beaucoup plus facilement et de façon plus abondante des anticorps de protection contre le virus A (H1N1). Le deuxième avantage est que votre protection va probablement durer plus longtemps et offrira également une protection contre des variantes potentielles mineures du virus.  C’est ce que nous appelons une immunité croisée.  Il permet également au fabricant de nous fournir plus de vaccins et plus rapidement.
  1. Le vaccin contient également un agent de conservation appelé le Thimérosal.  Le même que le vaccin d’influenza des dernières années.  C’est un dérivé du mercure (Ethylmercure) qui lorsque injecté, est rapidement éliminé de votre corps.  Aucune toxicité n’est possible.  Il ne faut pas confondre avec le Méthylmercure qui lui est toxique.
  1. L’antigène du vaccin est le virus A (H1N1) tué et fragmenté : Quand un virus est mort et découpé, il ne peut pas se reproduire.  0% de chance d’attraper l’influenza avec le vaccin.
  1. Le squalène est une huile provenant du foie de requin.  Ce n’est pas un adjuvant mais il contribue par son émulsion à renforcer la réponse immunitaire.  Le vaccin québécois de GSK en contient.  Toute la controverse contenant le scalène vient du fait que dans la guerre du golfe, les soldats ont reçu un vaccin contre l’anthrax (charbon).  À leur retour, on cherchait à comprendre la cause du syndrome du golfe dont certains soldats étaient atteints et on a émis la possibilité qu’il soit lié au vaccin.  Après vérification, le vaccin reçu par les soldats ne contenait pas de scalène.  Depuis 1997, 22 millions de vaccins avec scalène ont été administrés et seule une réaction locale (rougeur) est possible.  C’est donc sécuritaire.
  1. Le vaccin est fabriqué par GSK (Glaxo SmithKline).  Les souches virales sont cultivées sur des œufs de poulets.  Donc, aucune possibilité d’attraper le VIH comme le vaccin de Baxter qui a cultivé ses souches virales sur des singes verts.
  1. En 1976, il y a eu éclosion d’influenza dans un groupe de recrue de l’armée américaine Fort Dix.  Le virus A (H1N1) ne s’est pas propagé mais le gouvernement américain a craint le pire et a décidé de vacciner 40 millions d’américains avec un vaccin vivant atténué et bien sûr non fragmenté.  C’était la technique de l’époque.  Résultat 532 cas du syndrome de Guillain-Barré (paralysie) et 32 décès.  Donc, risque de 1/100,000 d’attraper cette maladie suite à la vaccination.  Depuis ce temps, les vaccins sont faits de virus tués et fragmentés et aucun cas de syndrome de Guillain-Barré n’est survenu.  Cependant, le virus A (H1N1) de même que d’autres infections virales) a la possibilité de donner cette complication.  Par conséquent, si vous attraper l’influenza A (H1N1), vous avez 1 chance sur 100,000 de développer un Guillain-Barré.  Avec le vaccin, on estime votre risque à nul ou 1 chance sur 1 million.

En terminant, je vous remercie de votre confiance en cette situation exceptionnelle et soyez assuré(e) de toute ma disponibilité humaine et médicale de même qu’au maintien continu de mes connaissances médicales et scientifiques dans un milieu en pleine évolution. »

Dr François Lacombe

Add to FacebookAdd to DiggAdd to Del.icio.usAdd to StumbleuponAdd to RedditAdd to BlinklistAdd to TwitterAdd to TechnoratiAdd to FurlAdd to Newsvine

Advertisements

28 réflexions au sujet de « Précisions additionnelles non-communiquées à propos du vaccin contre le H1N1 »

  1. Tu apportes des arguments intéressants dans tes 2 billets. Par contre, quand tu dis que l’adjuvant a fait ses preuves, est-ce que tu parlerais de preuves comme celles-ci :“ …the substantial majority (95%) of overtly ill deployed Gulf War Syndrome (GWS) patients had antibodies to squalene. All (100%) GWS patients immunized for service in Desert Shield/Desert Storm who did not deploy, but had the same signs and symptoms as those who did deploy, had antibodies to squalene.
    In contrast, none (0%) of the deployed Persian Gulf veterans not showing signs and symptoms of GWS have antibodies to squalene. »
    source : http://cryptogon.com/?m=200906

    J’aimerais bien avoir le vaccin sans adjuvant. Pourquoi n’est-il pas offert à la population, mais seulement aux femmes enceintes ? Je sais que c’est une question de temps, mais ceux qui ne veulent pas du vaccin à cause de l’adjuvant n’auraient plus aucune raison de ne pas se faire vacciner.

    • @Jean-Francois
      Concernant les preuves relatives à l’adjuvant, je cite ma source chez GSK. Ce n’est pas mon avis scientifique. Je ne suis pas ascientifique. Je peux comprendre tes doutes par rapport à cet élément du vaccin et oui j’ai lu à propos du Gulf War Syndrome. Ca peut être inquiétant en effet mais ce qu’il faut savoir, c’est que tous les soldats étaient vaccinés lors de la guerre du Golfe. Comme aucun groupe de contrôle non-vacciné n’a été utilisé dans cette étude, la corrélation entre adjuvant et GWS me semble boiteuse. Se pourrait-il que le GWS ait été causé par d’autres facteurs environnementaux propres au Golfe Persique?

      Il y autant de sources sur Internet qui traite de la conspiration des gourous qui font des liens entre le vaccin et le GWS, un que j’ai trouvé ici est intéressant: http://www.hplusmagazine.com/articles/politics/conspiracy-nation-v-swine-flu-vaccine

      L’adjuvant utilisé pour nos vaccins ici au Québec a été utilisé en Europe et ne semble pas poser problème.

      Aussi, l’adjuvant est un mélange de vitamine E, de squalène et de polysorbate 80. Ces ingrédient confère au vaccin une plus grande efficacité. Le squalène est produit naturellement par les humains. Il est un intermédiaire essentiel dans la fabrication du cholestérol et de la vitamine D. (Cette information est tirée de la brochure du MSSS : » La grippe A (H1N1) se propage facilement.)

  2. Ping : Précisions additionnelles non-communiquées à propos du vaccin contre le H1N1 | Todo sobre la Influenza AH1N1 | All About Influenza

  3. Etienne,

    Bon, nous voyons tous ton côté pro-vaccination, mais bon ton ex-employé à autant si non moins de crédibilité que les histoires de grand-mère. Et il avait quel poste ton ex employé??? cariste???

    Et pour ceux qui préfère les vaccins au M&M, vous vous êtes sûrement fait cacciner l’an dernier. Voici un extrait d’un communiqué du Europeen Centre for Disease Prevention and Control datée du 7 octobre dernier qui vous calmera les esprit.

    Other updates
    Seasonal influenza vaccine protective against pandemic influenza: Study from Mexico
    Mexican researchers published results of a frequency-matched case-control study among patients of a specialty hospital in Mexico City. The results, published in the British Medical Journal (BMJ), suggest that the 2008-09 trivalent seasonal influenza vaccine had some protective effect against pandemic influenza infection, particularly severe forms of the disease. The study design adjusted for confounding by age and underlying diseases.

    Juste au cas, si vous vérifiez: l’organisme existe vraiment et le communiqué également. */:-)

    • @Greenwind
      J’essaie simplement d’être lucide et de prendre la meilleure décision pour moi, mes proches et tenter d’éclairer d’autres personnes qui se posent les même questions que moi. Je respecte les opinions divergentes comme la tienne. Par contre, je ne vois pas de conspiration partout et je fais confiance à la science et à nos gouvernements. Quand je lis dans les publications du gouvernement du Québec que la vaccination contre l’influenza saisonnière de l’an passé est inefficace contre le H1N1, je vais plutôt croire le MSSS que les résultats d’une étude mexicaine. Si c’était le cas, nos instances gouvernementales nous auraient avisé afin d’éviter d’engorger les cliniques de vaccination inutilement…

      Pour ce qui est de la crédibilité de ma source, il a un background scientifique et ne travaille plus chez GSK depuis quelques mois. Tu ne semble pas avoir uen très haute estime de nos gouvernements et des pharmaceutiques. Je peux comprendre ton scepticisme. Dans ce cas, il est un membre de ma famille élargie et n’aurait aucune raison de nous raconter de la bullshit pouvant mettre la santé de sa famille proche en danger. C’est un peu pour cela que j’ai partagé ces infos sur mon blogue. C’est du « insider information » qui mérite d’être connu selon moi.

    • @Greenwind
      Cet ex employé est mon cousin et il est très crédible. Pas du tout cariste, mais il avait un poste important au sein de la compagnie. Ayant des études doctorales, je ne crois pas qu’il dise n’importe quoi ! La maladie s’attaque aux voies respiratoires davantage que le virus de l’influenza saisonnière. As-tu lu le billet ?
      Une femme de 42 ans vient juste de mourir en Montérégie. Elle souffrait d’asthme très léger et avait une excellente santé. Elle a contracté la maladie avant que son vaccin ne fasse effet ! La maladie est réelle et peut être dangereuse pour certains individus. Je ne dis pas que les vaccins sont exempts de tout blâme, mais les risques reliés à la grippe H1N1 sont bien réels.
      En passant, ma source me dit excactement la même chose que Jean-François: Tous les soldats étaient vaccinés lors de la guerre du Golfe. Comme aucun groupe de contrôle non-vacciné n’a été utilisé dans cette étude. On ne peut donc affirmer que le syndrome est associé au vaccin. Il y avait aussi pleun de substances toxiques dans l’air pendant cette guerre !

      • Ça me rassure que ce soit ton cousin… LOL sa ajoute à la notion de crédibilité et c’est très fort comme argument. Sérieusement, s’il n’est plus dans la boîte, il n’est plus crédible pour dire ce qui ce passe dans la boîte, point.

        Moi je suis bien daccord avec la notion que le risque associé aux vaccin est plus petit que celui associé à la grippe H1N1. Toutefois ce serait difficile de me convaincre qu’il n’y a pas de risques associés au vaccin, spécialement en me sortant l’argument que ça n’a pas été prouvé.

        As tu remarqué que plusieurs des décès surviennent dans les jours suivant l’injection du vaccin. Que ceux q

  4. Je respecte ta démarche Étienne. Je un peu l’impression, également, que ce que tu avance relève malheureusement plus de l’anecdote que d’un fait véritable, prouvé scientifiquement. Mais ce n’est pas bien grave car je sais que tu veux bien faire et que ton message est honnête.

    Je comprends très bien que beaucoup de bloggeurs bien intentionnés se jettent dans le débat mais j’ai comme l’impression que ça n’aura pas l’effet voulu… En effet, je ne doute pas une seconde en ton intégrité et je suis certain que tes motivations son bien nobles, je ne peux cependant pas avoir cette certitude de la part des milles et un autres blogues nous parlant du sujet…

    Nous savons rarement qui se cache vraiment derrière un blog… Que ce soit pour ou contre la vaccination… Il est difficile d’établir la crédibilité réelle d’un bloggeur. Bref, depuis les dernières semaines, j’ai tenté tout comme toi de me faire une opinion sur le sujet, je me suis servi des média sociaux à la façon d’un focus group afin de sonder les opinions…

    C’est le genre de réflexion que j’aimerais retrouver sur ton blogue… J’aimerais que tu analyse les limites/pouvoirs des médias sociaux en tant que source d’information dans ce genre de situations. J’aimerais également connaitre ton opinion sur le problème de crédibilité qu’engendre le quasi-anonymat de beaucoup de blogue et leur rôles dans la propagation d’information non vérifiée, quelque fois mensongères ou même dans certains cas, commandités par des compagnies sans scrupules.

    Bien à toi mon ami,
    Pierre

    • @Pierre
      Merci de ton commentaire.
      Démarche est un bien grand mot…;-) En fait, c’est rien de systématique et encore moins dogmatique dans mon cas. Ce blogue est avant tout plate-forme afin de partager mes idées sur le marketing dans les PMEs et d’échanger avec d’autres personnes. Comme tu es un lecteur assez régulier, tu as constaté qu’en certaines occasions, je me sers de ma plate-forme pour partager et échanger des points de vues plus personnels. Je m’assume en ce sens. C’est selon moi ce qui distingue un blogueur d’un journaliste. Le blogueur n’a pas de ligne éditoriale imposée. La seule est celle que celui-ci s’impose à lui même. Dans le cas de la campagne de vaccination, c’est un sujet qui a été la proie à des discussions enflammées à la maison, avec des amis et avec la famille. J’ai alors entrepris des recherches afin de me faire une tête sur le sujet. Je suis passé de pro-vaccin à anti-vaccin pour finalement me raisonner et fait le choix du vaccin pour moi et ma famille. Crois-moi, on a passé par toute la gamme des émotions et ce fût une source de stress à la maison…On prenait la décision pour nous et nos 3 tout-petits. Les impacts de notre décision pouvaient avoir de sérieuses conséquences sur plusieurs personnes.

      Je me suis dit que je n’étais certainement pas le seul à vivre ce genre de tergiversations. C’est la seule raison pour laquelle j’ai partagé ces expériences personnelles avec mes lecteurs. Parce que c’est susceptible de toucher tout le monde. Comme l’information rationelle et impartiale était assez difficile à trouver au sujet du vaccin, je me suis dit que ce serait ma modeste contribution.

      Ce qui m’amène à te parler de la crédibilité d’un blogueur. J’ai déjà écrit un commentaire sur le blogue de Michelle Blanc à ce sujet. http://www.michelleblanc.com/2009/09/15/pub-de-voiture-sur-mon-blogue-le-placement-de-produits-serait-plus-adequat/ En voici un extrait:

      Certains en ont beaucoup, d’autres peu mais peu importe, on est toujours à risque de perdre le peu qu’on a. Et la crédibilité d’un blogueur se batit un peu à chaque billet. Le blogueur ne peut compter que sur lui même et sa communauté de lecteurs pour bâtir sa crédibilité.

      Le journaliste qui débute dans la profession a quant à lui une certaine crédibilité dès son premier article ou reportage, soit celle de son employeur. Le reste se bâtit, tout comme pour un blogueur, un petit peu chaque jour.

      Si on tient un blogue anonyme, on a pas grand chose à perdre… Par contre, quand notre face est notre brand, c’est une autre histoire.

      Alors, la crédibilité sur les médias sociaux, c’est comme dans la vraie vie, il y a des « bullshiteux » et d’autres qui forgent leur crédibilité sur la transparence et l’authenticité. Il appuient leurs dires sur des faits et des données. Personnellement, j’aime bien les blogues avec beaucoup d’hyperliens. Les billets avec aucun hyperlien sont souvent des textes purement d’opinion. Ils ont aussi une valeur mais ca dépend qui les écrit et surtout dans quel contexte on vise à les utiliser. (Divertissement, décisions d’affaires, croissance personnelle, etc)

      Tu comprendras que ce débat sur la crédibilité est loin d’être tranché et il a fait rage au cours des derniers mois entre les journalistes qui chiaient sur les blogueurs et les blogueurs qui traitaient les journalistes d’incultes dinausaures.

      Je crois à la complémentarité des médias. Il n’y a pas de barrières à l’entrée pour démarrer un blogue alors, ca contribue un nombre sans cesse en hausse de blogueurs d’opinion. C’est leur droit de publier leur blogue mais c’est aussi le droit des internautes de leur accorder l’importance qu’ils méritent.

      Finalement, le genre d’analyse que tu me proposes est tout à fait intéressante et c’est vrai que tu es en droit de t’attendre à ce genre de billet ici. C’est une excellente idée et je crois que l’étude de cas de la communication traditionnelle Vs les comm 2.0 dans le contexte de la pandémie de H1N1 serait un bon point de départ pour lancer le débat. Il a déjà été abordé rapidement sur d’autres blogues mais tu as raison, ca mérite une réflexion plus poussée.

      Par contre, comme je le disais au début de mon commentaire, mon but n’était pas d’aller si loin avec mes billets sur le H1N1. Il était seulement de partager avec mes amis, lecteurs et « Google searchers » des informations pour lesquelles j’ai dû fouiller pour les trouver afin de prendre une décision éclairée par rapport à ce vaccin.

  5. Ping : Tweets that mention Précisions additionnelles non-communiquées à propos du vaccin contre le H1N1 « Etienne Chabot's Blog -- Topsy.com

  6. Bonjour,
    Je ne suis pas d’accord avec toi sur le fait qu’il faille rendre obligatoire ce vaccin. Tout le monde se renseigne et doit pouvoir faire son choix en âme et conscience. Un vaccin ce n’est pas une simple loi qu’on demande d’appliquer, c’est tout de même un produit qu’on injecte dans ton corps avec des effets secondaires non anodins malheureusement (tels que celui-ci http://www.youtube.com/watch?v=mScGC7nFDxM http://www.foxnews.com/story/0,2933,565984,00.html).
    Certes c’est rare mais tu lui dis quoi à la fille maintenant… sa vie a pris un tournant dramatique, et même pour faire plaisir à tous les pros-vaccins, elle a le droit de dire que non elle n’en veut pas de ce truc… qu’elle préfère jouer au loto dans ce cas comme elle dit après coup.
    Et je te suggère de prendre le temps de lire ces site (certes anti-vaccins): http://www.vaclib.org/intro/present/index.htm
    http://www.vaccinationdebate.com
    surtout de regarder les graphiques…et de se poser la question.. et si on se trompait depuis plusieurs années avec les vaccins… et si ce n’était tout simplement pas qu’une histoire de gros sous..

    On est en droit de se poser des questions, on devrait etre en democratie et avoir la liberte de choisir, car si un vaccin était si efficace, il protégerait celui qui l’a.. et on ne devrait pas avoir besoin de forcer tout le monde à le faire…
    Trouves-tu normal que des gouvernements (les US cette année) ait passé une loi pour rendre les sociétés de vaccins inattaquables en justice quant aux effets secondaires de leur produits? mais que dans le même temps on envisage de le rendre obligatoire… moi ça me choque.
    Il faut voir le nombre de livres anti-vaccins en vente sur Amazon qui explique qu’on se trompe.. Imagine que tu forces des personnes qui savent qu’on commets une erreur… tu appelles ça toi comment.. à part une didacture..?
    Bref on est effectivement noyés de tas d’informations contradictoires (pas toutes vérifiables malheureusement), et chacun doit être LIBRE de faire son choix au mieux. Je respecte le tien.
    Merci.

  7. Combien a-t-il été payé cet individu? C’est écoeurant et honteux! Vous « ancien employé du laboratoire!  » Quel critère de sérieux et il nous raconte encore toutes ces c…….s!!!!!!!!!
    Quel horrible individu!

  8. Bon, bon bon les commentaires s’enflamment et commencent à se transformer en attaques personnelles. Je ne répondrai pas à ceux qui traite mes proches d’imbéciles ou qui me traitent d’ignorant. Comprenez que je veux juste aider en partageant mon opinion en la basant sur des faits. J’apprécie ceux qui prennent le temps de donner des opinions contradictoire en proposant des liens et des faits.

    Par contre, comme dirait une de mes cousine scientifique: « Lire tous les commentaires, ça fait peur. Je m’explique mal comment la population en général peut autant avoir peur des vaccins et s’attacher aux conspirations. Les gens manquent de bases en science, sinon ils se plaindraient beaucoup moins et iraient se faire vacciner. Les vaccins ont fait leurs preuves pour une grande diversité d’infections et les résultats d’étude indiquent clairement que l’adjuvant est inoffensif. »

  9. Ping : Questions de grippe et vaccin… | Synchro Blogue | Sympatico

  10. Un autre site intéressant et en français:
    http://www.infovaccin.fr/synthese_20090804.html
    Il mentionne notamment des noms de docteurs, médecins et scientifiques qui ne sont pas pour ce vaccin. Il y en d’autres qui sont intervenus, qu’on voit sur youtube, internet mais peu dans les grands médias…
    Ce n’est pas que les gens manquent de bases en science, et ce n’est pas très scientifique de penser que tous les personnes anti-vaccins croient dans des conspirations (y a des extrémistes des deux côtés). Il y a seulement aussi des scientifiques ou des citoyens qui savent se poser des questions et ne pas accepter tout sans jamais rien remettre en cause.
    Sinon on croirait toujours que la terre est plate… ;-P

    Moi j’ai une formation scientifique et en tant que citoyenne j’aime bien me poser des questions sur tout, curieuse de gratter et de ne pas forcémment croire tout ce que les médias disent. Je lis beaucoup de sources différentes, voilà tout.
    Mais je n’ai pas dit que le choix était simple ou évident. Selon moi à partir du moment où les vaccins ont des risques secondaires graves voire mortelles (même si rares), cela reste une décision difficile à prendre et que chaque individu doit bien mûrir et être libre de faire. Je défends juste cette liberté là.

    Allez bon choix à tous 🙂

    La vérité scientifique est dynamique. Elle naît de l’erreur et n’est jamais définitive.
    L.m. Gould
    La Science et l’Hummanisme de notre temps.

    La science a la chance et la modestie de savoir qu’elle est dans le provisoire, de déplacer les frontières de l’inconnu et d’avancer.
    Marc Augé
    Extrait de la revue Le Monde de l’éducation – Avril 2001

    • Merci de votre commentaire. C’est un honneur de vous lire ici. Même si nos vues sont différentes, j’apprécie la manière que vous utilisez pour apporter votre point de vue. Comme vous dîtes: « bon choix à tous! »

      PS: Je crois que vous êtes basée en France. Dans mes billets, je fais référence au vaccin distribué ici au Québec. Je sais que le vaccin n’est pas exactement le même à travers les pays. Savez-vous si le vaccin donné en France est le même qu’ici au Québec?

      • bonjour Etienne, « honneur » c’est bien un grand mot? tiens 😉 sinon non je suis actuellement à Miami mais effectivement française.. Je ne connais pas vraiment les différences de vaccins entre le québec et la france (adjuvant?). J’avoue ce qui m’ennuie actuellement sur ce débat de vaccination sur Internet, c’est qu’on est encerclés d’avis extrèmes (anti avec complot.. et pro avec leurs affaires de gros sous derrière qui seraient prêt aussi à tout pour l’argent..quitte à tester à l’arrache..). Ce qui est le plus intéressant étant d’écouter l’avis de médecins modérés argumentant dans les 2 sens, mais j’aimerai bien que les scientifiques pro-vaccins discutent point par point des faits mentionnés par les anti.. (tels que les graphiques historiques) pour mieux comprendre tout ça et faire avancer le débat. J’ai réagi sur ce billet uniquement sur le fait que je defends la liberté de choix pour tous (je suis uniquement contre la vaccination obligatoire). Et je respecte sincèrement les 2 choix qui ont tous de bonnes raisons à priori. Pour ma part, c’est vrai que les scandales des vaccins hépatite B en France ou grippe aviaire aux US (arrêté en cours de route car plus de cas secondaires graves que de pbs de grippes!) m’ont un peu refroidi et me font peser le pour et contre de tout ça…
        Allez on en reparle dans 6 mois en espérant qu’on soit tous en vie pour en rigoler ;-P
        Avec du recul je suis sûre que tout le monde sera plus serein…

  11. Ethienne,

    S’il est si sécuritaire le vaccin, pourquoi GSK écrirait la note suivante dans la documentation accompagnant le vaccin:

    Very Rare (may occur with up to 1 in 10,000 doses):
    • Vasculitis (inflammation of the blood vessels which can cause skin rashes, joint pain and kidney problems)
    • Neurological disorders such as encephalomyelitis (inflammation of the central nervous system), neuritis (inflammation of nerves) and a type of paralysis known a Guillain-Barré Syndrome

    Note que je n’ai écrit aucun fait erroné dans mes commentaires. Donc, oui il y a des gens qui sont mort dans les jours suivant l’injection du vaccin, mais non ont ne peut pas présentement y attribuer un lien de cause à effet. Mais il n’y a pas eu d’étude publié sur les causes exacte de ces décès, donc on ne peut pas non plus exclure le vaccin comme cause potentiel. Alors si tu es objectif, tu ne peux pas dire que c’est n’importe quoi.

    Note également que si tu lis la documentation accompagnant le vaccin (disponible sur le site web de GSK) tu y trouveras la liste des ingrédients en plus petites quantités dont on ne parle jamais, un peu comme les petits caractères, mais tellement important.

    • @Greenwind
      Je pense que l’on a compris ton point. Tu fais preuve d’une insistance presque maladive mais je vais te répondre pareil car je commence presqu’à trouver cela drôle. Tu ne dis pas de faits erronés mais tu as le scandale facile…

      Je n’oeuvre pas dans le milieu scientifique mais je ne connais pas UN seul médicament ou vaccin vendu en Amérique du nord qui n’a pas son lot de risques potentiels pour la santé. C’est une obligation de les divulguer et cette information se retrouve dans la monographie du produit. Un autre vaccin qu’une majorité de voyageur recoit est le Twinrix contre l’hépatite A et B. Tu trouveras dans la monographie les même risques potentiels:
      Very Rare: (<0.01 %)
      BODY AS A WHOLE: allergic reactions including anaphylactic
      and anaphylactoid reactions and serum
      sickness like disease
      CARDIOVASCULAR GENERAL: hypotension, syncope
      CENTRAL AND PERIPHERAL NERVOUS
      SYSTEM:
      cases of peripheral and /or central
      neurological disorders, and may include
      multiple sclerosis, optic neuritis, myelitis,
      Bell's palsy, polyneuritis such as Guillain-
      Barré syndrome (with ascending
      paralysis), meningitis, encephilitis,
      encephalopathy
      NEUROLOGICAL DISORDERS: convulsions
      PLATELET, BLEEDING AND CLOTTING: thrombocytopenia, thrombocytopenia
      purpura
      SKIN AND APPENDAGES: erythema exsudativum multiforme,
      pruritis, urticaria
      VASCULAR EXTRACARDIAC: vasculitis

      Est-ce que c'est automatiquement une raison pour ne PAS se faire vacciner et risquer d'attraper l'hépatite A ou B lors d'une simple voyage à Cuba? Je ne crois pas. Mais, ca demeure un choix personnel et je pense que nous avons compris ta position à cet égard. Inutile d'en rajouter.

      • @Greenwind
        Lâche le morceau un peu!

        1. C’est le cousin à ma conjointe et il a travaillé 10 ans chez GSK et a encore plein de contacts là bas. Quand on parle de crédibilité, ce n’est pas nécessairement juste son titre ou ses connaissances académiques qui la lui confère. C’est plutôt sa proximité auprès de notre famille. Pour toi ce n’est pas crédible mais chez nous, on lui fait confiance plus qu’à un étranger.
        2. Les gens meurent suite au vaccin…! C’est n’importe quoi cette affirmation là. Le vaccin prend 10-14 jours pour être efficace. Les gens ne meurent pas à cause du vaccin, ils meurent de la grippe car leur corps n’a pas eu le temps de monter ses mécanismes de défense.
        3. Fais-toi pas vacciner, c’est ton choix. Mais de grâce, ne contribue pas à véhiculer des faussetés à propos de ce vaccin. Il y a déjà suffisamment assez de confusion autour de ce vaccin comme cela!

  12. Bonjour,

    Je viens de lire tous vos commentaires avec grand intérêt. J’ai signé ce matin le formulaire provenant de l’école autorisant mon garçon de 8 ans à se faire vacciner et je ne me sens pas encore à l’aise avec ma décision. Jusqu’à ce matin, j’ai hésité… Et c’est pourquoi je suis sur internet ce matin… Pour me rassurer ou pour changer ma décision… Merci, tout ça me fait réfléchir.

    • @Line
      Merci de votre commentaire. C’est avec ce but en tête que j’ai « partagé » mon processus décisionel par rapport au vaccin sur mon blogue (même si le sujet de mon blogue ne cadre pas nécessairement avec cela). Je suis content de voir que les informations que j’ai apportées vous ont aider à prendre une décision plus éclairée pour vous et vos enfants.

      De mon côté, depuis que j’ai écrit ce billet. Toute la famille a été vaccinée incluant un poupon de 12 mois, un garcon de 3 ans et une fille de 6 ans. Aucun d’entre-nous n’a eu de réaction au vaccin.

  13. J’ai testé le seul vaccin 100% naturel : chopper la grippe dès le début de l’épidémie. Effets secondaires à court terme négligeables (1 jour de fièvre, 5 jours d’arrêt…) Effets secondaires à long terme nuls, effets immédiats non attendus : l’affolement de tout mon entourage de travail du à la paranoïa d’état soigneusement entretenue. Cette épidémie a été mal gérée, dans la précipitation et la peur de l’inconnu dès le début. On commence peut-être à en voir les résultats (j’espère toutefois qu’il s’agit d’une coïncidence malheureuse dans ce cas).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s