Voici pourquoi je me ferai vacciner contre la grippe A H1N1

H1N1Malgré les efforts de notre gouvernement afin de sensibiliser la population sur les dangers potentiel que représentent la grippe A H1N1, il semble que le message ne passe pas. Aux dernières nouvelles, seulement 1/3 de la population exprime le souhait de se faire vacciner. Clairement, il y a un problème. J’ai exprimé mon point de vue à propos de cette problématique communicationelle dans un commentaire sur le Blog Branché. Le voici:

Le problème c’est que le gouvernement doit contrebalancer en poids medias tout le bouche à oreille et les communications anti-vaccin (adjuvant, pas assez testé, etc) qui ont été colportées dans les dernières semaines. La peur vis-à-vis ce vaccin (ainsi que pour les vaccins en général) est bien réelle Malgré tout le bruit que le gouvernement peut faire, il semble que les gens ne font pas confiance au vaccin et en plus, ne se sentent pas concernés par le H1N1 (le risque est plus petit que d’attraper l’influenza régulier). Enfin, on a beaucoup crier au loup au cours des dernières années (SRAS, grippe du poulet, etc) sans qu’il n’y ait eu de véritable hécatombe ici. La population n’écoute plus…

Tout comme beaucoup de gens, je tente de m’informer auprès d’organismes ou de personnes neutres au sujet de la grippe A et du vaccin récemment développé. Malheureusement, je tombe sur pas mal de junk (ouie dires, rumeurs, demie-vérité, commentaires non-fondés sur des pages Facebook, etc). Tout y est. Certains parlent de complot entre le gouvernement et GSK (la pharma qui produit le vaccin), d’autres que la H1N1 n’est pas pire que l’influenza saisonnière et ainsi de suite. Hier, je suis tombé sur un commentaire émis par un scientifique sur la page Facebook d’une de mes amies. Le mec est médecin et apporte des arguments scientifiques (malheureusement trop souvent absent des débats auquels j’ai pu assister). Je vous reproduis ici son commentaire dans l’espoir qu’il vous aide à prendre votre décision face au vaccin:

Bonjour les enfants, voici un texte que j’ai composé car tanné de me faire poser la question: « Dois-je me faire vacciner contre la grippe? ». Servez-vous en pour transmettre la bonne nouvelle…

Le plan de vaccination contre le nouveau virus influenza H1N1 est mis sur pied pour contrecarrer une pandémie, et ainsi empêcher les populations les plus vulnérables (comme nos grands-parents, nos amies enceintes, nos jeunes enfants, nos patients) d’en souffrir et même d’en mourir. De plus, l’influenza est un virus qui mute énormément: plus on le laisse se propager d’une personne à l’autre, plus nous courrons (tous) la chance qu’il mute et devienne beaucoup plus dangereux (c’est malheureusement ce qui semble s’être produit en 1918 avec la grippe espagnole). Quand on se fait vacciner, on le fait pour soi mais également pour la population. Malheureusement, les gens sont de plus en plus égocentriques et ne pensent qu’aux effets secondaires, qui, hormis de la douleur locale et parfois fièvre, mal de tête ou fatigue temporaires, ne sont pas fondés. En effet, le lien entre le syndrome de Guillain-Barré (paralysie) et les vaccins contre l’influenza n’a jamais été clairement démontré malgré de nombreuses tentatives visant à le démontrer, alors que le risque de faire un Guillain-Barré suite à une infection respiratoire comme l’influenza semble beaucoup plus important. On peut prendre connaissance de cela notamment dans un article récent (Am J Epidemiol. 2009 Feb 1;169(3):382-8). Tout au plus, les vaccins contre l’influenza pourraient peut-être, et je dis bien peut-être, occasionné 1 à 2 cas de Guillain-Barré par million de doses, et plus de 90% de ces très rares cas récupèrent complètement sans séquelles. Lorsque l’on porte sa ceinture de sécurité, il y a une probabilité de subir un impact latéral et d’en mourir à cause de la ceinture de sécurité. Toutefois, comme la majorité des impacts surviennent devant ou derrière le véhicule, les bénéfices de la ceinture de sécurité surpassent de loin les risques. Le même raisonnement s’applique: il y a beaucoup plus de bénéfices que de risques à se faire vacciner, car les effets secondaires graves sont soit très très rares (comme la réaction allergique sévère) ou encore non prouvés (comme le Guillain-Barré), alors que les morts causées par l’influenza sont bel et bien réelles. En temps de pandémie, les jeunes adultes en santé sont d’ailleurs particulièrement à risque car ce sont les plus touchés. Ceci est particulièrement vrai pour le nouvel influenza H1N1: les plus touchés sont, en gros, les gens entre 5 et 60 ans. Un article récent du Syndicat National du Personnel Infirmier s’est avéré irresponsable et beaucoup trop alarmiste concernant les complications reliées à la vaccination contre l’influenza, et cet article ne s’appuie sur aucune source valide ou encore s’appuie peut-être sur une source précise alors qu’il en existe plusieurs autres qui disent le contraire. Ils font également mention d’un nouvel adjuvant utilisé dans le vaccin: en fait, il s’agit d’un adjuvant presque identique à un adjuvant qui est utilisé en Europe depuis plusieurs années, et ce, sans aucun problème. De plus, tout comme chaque vaccin, le vaccin contre l’influenza H1N1 a été et est encore étudié chez de nombreux volontaires avant son administration massive.

Aussi, les gens disent: « le virus n’est pas si méchant ». OK, donc on attend qu’il mute et tue des centaines de milliers de personnes avant de commencer à penser à produire un vaccin? Il faut se rappeler que la production d’un vaccin requiert plusieurs mois, et le but du vaccin est de prévenir une pandémie grave. Si on voulait observer une catastrophe et observer plusieurs millions de personnes mourir suite à une mutation du virus, on ne donnerait pas de vaccin. Mais justement, le but est notamment de prévenir cela. Les vaccins sont malheureusement victimes de leur succès: comme ils éradiquent ou diminuent énormément la survenue de plusieurs maladies infectieuses et de leurs complications, nous sommes de moins en moins témoins de ces maladies et de leurs complications graves, et nous finissons par croire que nous n’avons plus besoin de vaccin. Au contraire, c’est grâce au vaccin si ces maladies et leurs dégâts sont contrôlés. Au lieu de passer autant de temps à nous apprendre les histoires de Zachée et de Lazare dans le nouveau testament, le ministère de l’éducation devrait commencer à inclure dans son programme des notions sur les règles d’hygiène de base et sur l’importance de la vaccination. Je vois encore trop de malpropres sortir des toilettes sans se laver les mains (peu importe le besoin qu’ils viennent de satisfaire), et ce sont ces mêmes personnes qui inventent ensuite des histoires imaginaires de conspiration entre les compagnies pharmaceutiques et les gouvernements. Comme si un gouvernement endetté comme le nôtre voudrait s’endetter davantage en déboursant des millions de dollars pour une campagne de vaccination… Aussi, il faut savoir que les vaccins sont des produits qui, toute proportion gardée, rapportent peu aux compagnies pharmaceutiques.

Pour ceux qui ne sont pas convaincus et qui ont encore des doutes concernant la vaccination, visitez ce site. Vous vous rendrez rapidement compte que la majorité des craintes qui circulent dans la population concernant la vaccination sont en réalité des mythes. Une autre source (en anglais) très pertinente concernant le vaccin H1N1 est la suivante: (Centers for Disease Control and Prevention Questions & answers: 2009 H1N1 influenza vaccine). Il faut toujours se questionner lorsque nous recevons un courriel dont la source est omise ou nébuleuse: ce sont souvent des canulars, fausses propagandes ou encore une chaîne de courriels lancée par quelqu’un qui avait le goût de donner son opinion. Malheureusement, ce sont trop souvent des opinions sans fondement qui sont véhiculées. Dommage car ces courriels semblent inoffensifs lorsqu’on appuie sur le bouton « envoyer » ou « transférer », mais ils coûtent beaucoup de vies humaines.

Jeannot Dumaresq, MD

Pour ma part, avec 3 enfants de moins de 7 ans, mon choix est clair. Je ne veux pas mettre la vie de mes proches en danger sous des faux prétextes non scientifique. On est en 2009, oui la science se trompe parfois mais il faut être de son temps et accepter de vivre en fonction des progrès technologiques y compris ceux qui sont faits dans le domaine de la santé publique.

Je pense qu’une des erreurs « communicationnelles » du gouvernement du Québec est d’avoir accorder trop d’importance sur le fait que le choix de se faire vacciner ou pas en est un personnel. Je ne suis pas d’accord. Quand on parle de pandémie potentielle qui peut tuer des enfants et des adultes en santé, on doit se positionner avec plus de fermeté face à une population. Tout le monde sait que c’est un choix individuel de toute façon! On se fait vacciner pour soi mais aussi par solidarité sociale pour protéger les autres. Je ne connais personne qui vit en vase clos et qui ne fréqente aucun lieu public…

Add to FacebookAdd to DiggAdd to Del.icio.usAdd to StumbleuponAdd to RedditAdd to BlinklistAdd to TwitterAdd to TechnoratiAdd to FurlAdd to Newsvine

Publicités

18 réflexions au sujet de « Voici pourquoi je me ferai vacciner contre la grippe A H1N1 »

  1. Très bon article Étienne. Effectivement, le gouvernement du Québec a passé à côté selon moi. En regardant la télé hier, on voit que les centres de vaccination ne sont pas près… même certains professionnels de la santé ne sont pas encore vaccinés et certains sont aux premières lignes… Ordinaire.

  2. Ping : Twitter Trackbacks for Voici pourquoi je me ferai vacciner contre la grippe A H1N1 « Etienne Chabot's Blog [etiennechabot.com] on Topsy.com

  3. Ping : uberVU - social comments

  4. « Au lieu de passer autant de temps à nous apprendre les histoires de Zachée et de Lazare dans le nouveau testament, le ministère de l’éducation devrait commencer à inclure dans son programme des notions sur les règles d’hygiène de base et sur l’importance de la vaccination. »

    Tellement d’accord! 😉

    Pour le reste, quand on parle de fermeté avec un gouvernement de concensus, ça m’étonnerait que ça arrive.

    Merci pour l’article.

  5. Bel essai Ethienne, mais malheureusement je ne le trouve pas très convainquant pour ma part. Ton message passerait bien à Cuba, car il en est un de dictature: aller vous faire vacciner parce que un Médecin le dit ou parce que je ne vous laisse pas le choix! Note que quand un Médecin essais de faire la leçon au ministère de l’Éducation et de nous faire croire que le gouvernement prend toujours de bonnes décisions, bien il vient de perdre toute crédibilité. Qu’il respecte son champs de compétence!

    Pour le vaccin; bien oui, je crois qu’il faut se faire vacciner. Selon moi l’argument le plus convaiquant est l’explication vu sur les ondes de TVA par un médecin spécialiste qui expliquait que notre système immunitaire confond le virus et les bonnes cellules, ce qui peut causer des complication tel que subit par le garçon de 13 ans qui est décédé récemment en Ontario. Pour le ministre de la Santé, bien il aura un chance de nous convaincre aux prochainnes élections 😉

  6. Dur dur de se faire une idée, ton article est très bon, mais personnellement le problème reste entier…

    « Pour ceux qui ne sont pas convaincus et qui ont encore des doutes concernant la vaccination, visitez ce site. Vous vous rendrez rapidement compte que la majorité des craintes qui circulent dans la population concernant la vaccination sont en réalité des mythes. »
    Jeannot Dumaresq, MD

    5 Mars 2009 : la Cour Suprême du MAROC vient de condamner la firme pharmaceutique GSK à verser 5 millions de Dirhams (environ 450.000 €) à la famille du petit ACHRAF D… , jeune garçon devenu tétraplégique après l’injection du vaccin Engérix B qui avait déclenché un syndrome de Guillain-Barré dans les jours suivant sa vaccination vers l’âge de 2 ans.

    Je tiens à préciser que je ne troll pas malgré les apparences, je pèse juste le pour et le contre face à ce « problème ». Un vaccin, ce n’est pas un produit de consommation, çà se prépare avec réflexion, et la réflexion en général, çà prend du temps… Et dans le cas présent, du temps on en a pas des masses… Et pourtant, il y a un stock qu’il faut écouler coûte que coûte…

    Rajoutez à cela le fait que des centaines (dans ma ville) de médecins (généralistes et spécialistes), refusent de se faire vacciner, ces mêmes médecins à qui l’ont fait d’ordinaire confiance en ce qui concerne notre santé… Vous comprendrez que le choix n’est pas simple…
    En fait, si nos dirigeants se faisaient vacciner, alors peut être que la population aurait plus confiance, non ?

    • Merci de ton commentaire. Je comprends ton inquiétude. Selon moi les risques reliés au vaccin incluant le risque rattaché au syndrome de guilain-barré sont plus faibles que ceux reliés au H1N1. J’ai d’ailleurs entendu des médecins affirmer que le risque de contracter le syndrome de guilain-barré suiteàa la grippe A H1N1 sont plus grands que suite au vaccin…

      Pour ce qui est de nos dirigeants, médecins et spécialistes, je ne sais pas au Maroc, mais je peux te confirmer qu’il ont prêcher par l’exemple ici et se sont fait vacciner. Même le médecin socialiste gauchiste Amir Kahdir l’a fait devant les caméras de télé afin de démontrer son appui à la campagne de vaccination.

      encore une fois, c’est une choix difficile mais je considère que les bénéfices reliés à la vaccination outrepassent les risques reliés au H1N1 ou en d’autres termes, les risques reliés au vaccin sont beaucoup plus faibles ceux reliés à la contraction de la H1N1 pour moi et mes proches.

  7. Ping : Précisions additionnelles non-communiquées à propos du vaccin contre le H1N1 | Todo sobre la Influenza AH1N1 | All About Influenza

  8. Ping : Précisions additionnelles non-communiquées à propos du vaccin contre le H1N1 « Etienne Chabot's Blog

  9. Bonjour,
    Je suis désolée de vous dire que votre logique est affligeante. Ne vous basez pas tant sur les apparences, cela vous perdra et vos proches avec. Pensez veritablement par vous même, vérifiez par vous même, au lieu de vous placer obsessionnellement dans un lien social, une hierarchie totalement out. Vivre avec son temps dites vous, my lord, quel dommage de penser si simplement… Puisque vous voulez proteger vos enfants cherchez un peu ailleurs que dans le mainstream, le tout cuit au micro onde, le prêt-à porté, faites des efforts pour eux, ils le méritent non ?… et arrêtez de vous reconforter avec de la logique obsessionnelle (oui je le repete volontairement) qui n’a aucune valeur réelle. Tres sincèrement. Marie

    • @epistemologue
      Logique affligeante, apparences, logique obsessionelle… Ouf! Vous avez droit à votre opinion et je la respecte, mais j’ai aussi droit à la mienne. Elle vous apparait naïve mais vous devez m’excusez de ne pas voir des complots et des conspirations contre les populations partout où science et gouvernements se croisent. COntrairement à beaucoup de gens, j’ai effectué plus de recherches factuelles que la moyenne afin de prendre une décision éclairée. J’ai fait ces efforts pour mes enfants.

  10. epistemologue :
    Bonjour,
    …votre logique est affligeante… quel dommage de penser si simplement… arrêtez de vous reconforter avec de la logique obsessionnelle (oui je le repete volontairement) qui n’a aucune valeur réelle… Marie

    Marie a parlé… le Schmilblick n’a pas avancé mais au moins on a découvert de biens jolies mots…

  11. Je souffre de fibrillation auriculaire et est été déjà opérée 1 fois, je viens de recevoir ma convocation pour la grippe. Ton analyse m’a peut-être persuadé… Je ne sais pas encore. C’est vrai que les vaccins et que la médecine est au point depuis plusieurs années.Je me dis qu’on ne peut pas persuader les gens à se faire vacciner pour les faire mourir quand même ; mais enfin les effets secondaires : paralysie ou autre …..D’un autre coté il y a le tamiflu mais j’ai des petits enfants : ne les aurai-je pas infecté avant…
    En tout cas merci Ton avis est très intéressant

  12. Bonjour , je suis une jeune adolescente de 13 ans . Malgré que je suis toujours encore rétiscente au sujet de la vaccination , je prend plus conscience de son importance . J’ai très peur des réactions au vaccin , mon collège s’est pris en charge de vacciner les élève sous accord parentaux . La grippe me fait terriblement peur ( surtout les réactions et autres côtés négatifs ) , mais mes parents m’ont forcé à le faire , donc j’ai consulté ce site et votre article qui m’ont beaucoup aidé ! Merci 🙂

    • @Mélissa
      Tant mieux si mon humble contribution ait pu t’aider dans ta réflexion. Il semble que la peur autour du vaccin soit plus grande chez les ados. Les rumeurs, souvent non fondées, circulent plus vite dans ce segment de la population parce que vous êtes très branchés sur les nouveaux outils technologiques de communication. Alors, pour vous les infos non-vérifiées font souvent office de vérité parce que sur-communiquées entre vous.

      Au plaisir de te recroiser ici.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s