Un produit de qualité: non-négociable!

La qualité a longtemps été un attribut distinctif. C’est vrai. Rappellez-vous les années 90 ou les entreprises qui obtenaient leurs accrédiation ISO 9001, se servaient de cela pour faire la promotion de leurs bébélles: « Hey, mon usine est certifiée ISO faque mes bébelles sont de ben meilleure qualité que les tiennes ».

Ca ne fonctionne plus aujourd’hui.

Je ne veux pas confondre l’importance d’avoir un système de contrôle de qualité de production avec celle de développer des produits de qualité. Ici je veux parler de l’importance pour les départements de R&D et de production de maintenir des hauts standards de qualité dans la conception de leurs produits.

La qualité (d’un produit ou d’un service) est devenue un critère minimal et non négociable dans l’esprit des consommateurs. Par contre, la qualité est toujours en relation directe avec votre positionnement de prix. Et c’est là que la notion de valeur entre en ligne de compte. Mais même si votre terrain de jeu se situe dans les prix d’entrée de gamme, vous devez être très prudents avant de faire des compromis sur la qualité de votre produit. Les attentes des consommateurs en matière de qualité présentes même pour des produits d’entrée de gamme. Ca veut dire que tu ne peux plus vendre de la scrap ben longtemps. Ca finit par se savoir assez vite.

Regardez nos tinamis chinois qui tentent de pénétrer le marché européen des VUS (video ci-bas). Y’ont pas compris. Y se sont pas assez pratiqué longtemps sur leurs autres cossins en plastique.

Mêmes si les allemands, qui possèdent L’AUTORITÉ morale en matière de qualité et d’ingénierie à l’échelle de la planète, les craignent, je crois qu’à court terme, le manque de rigueur des chinois servira les marques allemandes et japonaises. Dans le cas présent, on parle carrément d’un laisser-aller inacceptable au niveau de la sécurité des passagers qui se traduit, dans l’esprit des consommateurs, comme un manque à gagner flagrant au chapitre de la qualité globale du véhicule.

Imaginez le nombre de personnes qui verront ce video sur youtube? Imaginez le tort que ca fera aux marques chinoises dans leurs efforts de pénétration des marchés occidentaux de l’automobile?

Combien d’efforts marketing devront être mis en oeuvre pour contrer les mauvaises perceptions baties au fil des mois dans l’esprit de millions de consommateurs potentiels? Des tonnes!

Si la Hyundai Pony avait été lancée en 2009, il y aurait eu pas mal moins de « poissons » pour l’acheter que dans les années 80. Dès que quelques acheteurs auraient eu mis en ligne leur mauvaise expérience, la courbe de croissance des ventes de ce fabuleux véhicule aurait pris une toute autre tournure. Oui, le prix aggressif était là mais la qualité n’était pas au rendez-vous.

Dans votre entreprise, prenez-vous des risques avec la qualité de vos produits pour économiser à court terme? Pensez aux conséquences marketing des ces décisions à plus long terme pour la réputation de votre entreprise et de vos marques. Le jeux en vaut peut-être pas la chandelle.

Advertisements

5 réflexions au sujet de « Un produit de qualité: non-négociable! »

  1. Etienne,

    Ce qui arrive dans l’automobile, c’est à mon avis le learning curve de chaque société. Si on considère la Chine comme étant une entreprise, elle apprend a travers de telles expériences à connaitre les besoins de ses clients.

    Le naturel c’est de faire comme tu penses d’abord et avec les réactions des clients tu t’ajustes. Ou encore la vraie manière comme on sait, tu fais tes devoirs et tu apprends à connaitre les besoins de tes clients via recherche marketing AVANT de lancer les produits.

    Qui n’a pas fait comme dans ton expemple des Chinois?
    – Les USA ont fait de la scrap pendant des années (’60) et ont dominé le monde de l’auto ensuite.
    – Le Japon a fait de la scrap pendant des années (’70) et la Corée a fait de la scrap pendant des années (’80) et dominent le monde auto aujourd’hui. (Je le sais car j’ai eu une Honda Civic en ’78. C’était comme une moto 750 avec 4 portes…)
    – Les USA ont recommencé a faire de la scrap (’90) jusqu’à ce qu’ils focus sur les pick ups et ont dominé le monde avec ça.
    – Les Chinois sont en train de faire ce que chaque nation à faite avant elle. Faire de la scrap pour probablement dominer le monde bientôt…

    Ce serait pas plutôt le consommateur qui apprend jamais??

    C’est cool ton blog…
    Salut 😉
    Pat

    • @Pat, content de te lire sur mon blogue. Tu apportes un excellent point de vue. On pourrait faire le même parallèle avec la gestion de la pollution en Chine par rapport aux sociétés occidentales. On y note le même décalage ou manque d’empressement à vouloir bien faire du premier coup. Pour moi c’est cà la qualité: vouloir bien faire du premier coup. Tu résumes bien l’aspect marketing de la question en demandant si c’est pas plutôt le consommateur qui n’apprend jamais. C’est quand même surprenant que, collectivement, les consommateurs ne se domptent pas. On dirait que collectivement, on a pas pas de mémoire. Peut -être que le côté indélébile du web remédiera partiellement à ce problème….

  2. Ping : D’excellents produits, un service personalisé: la recette Kiehls fait ses preuves depuis 1851. « Etienne Chabot's Blog

  3. Ping : Marketing, bouche-à-oreille, faiseux de brochures et syndrome de la baguette magique (SBM) « Blogue d'Etienne Chabot/ Etienne Chabot's Blog

  4. Ping : La définition du marketing | Blogue d'Etienne Chabot

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s